S P A S M E S / J-14

D’un coup tu réalises que BAM. 14 jours et BAM: 600 paires de yeux qui dévoreront vos S P A S M E S. Et ça fait tout bizarre. Première fois que Le Collectif Denisyak s’attelle à honorer une commande. Qui plus est une commande de spectacle pour ados. Avec des ados au plateau même!

L’accouchement pas si facile du texte; trouver l’endroit qui parlerait à la jeunesse et aux rides aussi, qui aurait la fougue et l’irrévérence de quand t’as 17 ans et des boutons et plein d’émois dans toi, que tu peux broyer le monde autant qu’il te broie et que c’est beau putain c’est beau. Trouver ça. La rage, les jambes qui tanguent, la tête qui se noie parfois.

Et puis travailler avec des acteurs non-professionnels, pas même majeurs. Et qui en veulent et qui se donnent et qui se surpassent. Les guider sur le chemin. Essayer de ne pas faire à leur place. Accepter le temps que cela prend de laisser naître. Et être époustouflés aussi.

J-14. Se dire qu’on sera prêt. Être impatients même. Trépigner. Et tant à faire encore. La joie et la peur. Imagine les rires, les cris et les pleurs. Se dire qu’une fois encore la salle qui palpite, on la veut. Qu’on se couperait un bras pour ça.

Alors 14 jours encore à travailler d’arrache-pied, à coup de training, de coaching, de filages tandis que la scénographie, les costumes, la création lumière et sonore se font les dents et finissent de s’affûter. Et à chaque fois se dire mais quelle folie. Monter un spectacle, mais faut être dingue! L’arrêt cardiaque aux portes de ta peau de nouveau. Se dire: on y arrivera pas. Et espérer la magie. Un truc qui se passe et qui te dépasse. Et voilà. A chaque fois, voilà. BAM.

600 paires de yeux qui brillent. Tu croises les doigts…

 

S P A S M E S / Avec: Océane Arsène, Olivia Chatain, Erwan Daouphars, Mickaël Leroux, Valentin Marie, Aurélie Edeline / Texte: Solenn Denis / Mise en scène: Collectif Denisyak / Assistant mise en scène: Thibault Amorfini / Scénographie: Camille Duchemin / Costume, Malika Maçon & Nathalie Saulnier / Maquillage: Raphaëlle Daouphars / Regard chorégraphique: Aurélie Mouilhade / Création lumière: Yannick Anché / Création sonore: Alexandre Laillé / Régie son: Laurent Poussin / Construction décor: Les ateliers du Préau / Production: Le Préau Centre Dramatique de Normandie-Vire.

Du 26 au 30 Avril 2016 au Théâtre du Préau / Du 3 au 12 Mai en tournée dans le Bocage Normand / Du 22 au 26 novembre au Théâtre National de Bordeaux-Aquitaine.

L’équipe de SPASMES toute étoffée!

      Ouest-France le narre on ne peut le nier, nous avons fait les auditions pour trouver les trois adolescents qui rejoignent Olivia Chatain -comédienne permanente du Préau- et Erwan Daouphars sur la distribution de SPASMES. Et comme l’atteste la photo sur le canard (où nous avons de sacrés gueules de traviole), le jury de la Nouvelle Star à côté c’est de la gneugnotte. Être de l’autre côté de la barrière. Tout bizarre. Savoir que même si tu veux être sympathique tu es impressionnant en rang d’oignons derrière la grande table. Alors sourire sourire. Et tomber sur des pétards de petits bonhommes et bonnes femmes qui filent les poils et la chiale.

*

match-up 2

O+M+V © Solenn Denis

Au milieu des évidences, et avec nos cœurs de beurre tout fondus devant  l’engagement et les propositions de certain-es, il a fallu trancher pour ne garder que 10% des candidats, trois sur la trentaine venue nous faire vibrer. Et ce sont Océane Arsène, Mickaël Leroux et Valentin Marie qui sont les heureux élus. Âgés de 16 à 18 ans, ils sont venus non seulement armés de théâtre mais aussi de guitare, de danse et de poésie. (Tiens tiens, la prochaine création du Collectif Denisyak mêlera donc plusieurs médiums artistiques sur le plateau?) Ouais ils nous ont fait rêver grave. Et déjà les doigts te fourmillent, commencer à pondre cette pièce, comme on taille des costards, sur mesure pour cette belle bande d’artistes…

 

 « La modernité adore le vomi, la vomissure, le spasme. A notre époque, ce sont des choses qui manifestent encore un peu la spontanéité. On se vide sous le coup de l’émotion. C’est le rappel à l’humanité. » Franz Bartelt, Le jardin du bossu

***

Prochaine étape: Laboratoire de recherche au plateau avec la fine équipe du 19 au 24 octobre au Préau.

(Représentations du 26 au 30 Avril 2016 au Préau-CDR de Vire, puis en Mai dans le Bocage normand, et sans doute une tournée dans la région Bordelaise à l’automne 2016!)

Parce qu’on nous a dit: on peut vous trouver sur Internet? Et qu’on a répondu: heu… Alors il était temps d’avoir un ici. NB: Ce titre est vraiment bien trop gros, mais impossible de changer ça, t’avais qu’à apprendre le langage HTML, pour pouvoir faire un vrai site ou lieu d’un blog préfabriqué. Ou de l’intérêt d’être polyvalent dans la vie.

Mais cela dit, on est super heureux d’avoir enfin notre maison sur la toile. C’est cosy et tout. J’veux dire même Valérie Damidot elle trouverait rien à redire je pense. Non, on s’y sent bien. On espère que vous aussi, que vous trouverez tout ce que vous y cherchez. Puis sinon vous pouvez nous contacter, on adore répondre aux mails. C’est un peu une seconde passion. Y’en a c’est le tiercé ou la pêche à la grenouille, nous c’est hotmail. Même pas besoin que ce soit hot, hein. Un petit mail poli, ça ira très bien. xoxo

PS: Ne vous formalisez pas si on met des trucs cochons en mots clefs mais c’est pas vraiment qu’on est pervers, c’est juste pour que cela crée du trafic et qu’on soit vite référencé. Héhéhéhé. Signé: Minus et Cortex