On va SPASMER sur une plage sur un oreiller, on va SPASMER à se brûler la peau!

S P A S M E S /  Octobre 2015 / Le Préau -CDR de Vire

Première résidence de création. Celle où l’on se frotte au texte encore en cours d’écriture. Celle où on bafouille, celle où on (se) cherche, on improvise, celle où les choses se réécrivent quand le sens fait défaut, celle où les voix se chauffent, les corps sortent de leur zone de confort. Celle où on navigue de la table au plateau.

Embarquant 3 adolescents dans l’aventure de cette troisième création du Collectif Denisyak, nous n’avons pas pour autant navigué dans les eaux troubles des Kikou-Lol-Mdr-xoxo. Oh non! Notre jeunesse est incandescente. Elle questionne les deux acteurs professionnels, interpelle l’autrice. Elle S P A S M E, oui! Et c’est l’équipe entière qui convulse joyeusement.

Alors, épuisés mais heureux de cette semaine de répétitions et avec l’envie de continuer vite et fort, on se laisse mariner, infuser, bouillir jusqu’à la seconde étape de travail de février. D’ici là, le texte sera fini, poussera son cri. Y’aura plus qu’à s’en emparer fougueusement. Comme un baiser. 

***

Une minute pour les yeux par ici: S P A S M E S / Oct 2015 / Vidéo

*

© Solenn Denis, fabriqueuse de drames